La direction Générale des Ecoles Méthodistes (DGEM) est une structure de l’église protestante méthodiste chargée de gérer les écoles méthodistes et leur personnel, d’aider à la promotion, à l’éducation et à la formation de la jeunesse ivoirienne.

 I/Présentation de la DGEM
La DGEM est localisée à Abidjan.L’école protestante méthodiste a été créée dans les années 1920 pour les besoins de l’évangélisation ; l’enseignement était dispensé en langue locale avec des rudiments de français sous des hangars et dans les lieux de culte par des catéchistes formés eux-mêmes par les missionnaires.
C’est en 1926 que les premières véritables écoles à cycle cours préparatoire (CP) ou cours moyen (CM) virent le jour à Abidjan-plateau, Grand-lahou, Grand-Bassam et Dabou.
Les écoles étaient dirigées par les missionnaires qui, au fur et à mesure, cèderont la direction aux africains : Camerounais, Béninois et, en particulier, Ivoiriens. Cette œuvre grandit et ouvrit ses portes sans distinction de religions et de sexe à tous les enfants qui désiraient recevoir une formation. Devant la multiplication d’une part et la gestion administrative, financière, pédagogique et sociale qui était différente d’une école à une autre d’autre part, l’Église décida, en 1970, de centraliser toutes les écoles, d’où la naissance de la Direction Centrale des Écoles Méthodistes qui, depuis 1993, a pour nom Direction Générale des Ecoles méthodistes.
La DGEM est donc une institution de l’église protestante méthodiste unie de Côte d’Ivoire.
II/ Statut juridique et missions
Au fil des années, l’école méthodiste enregistre des résultats encourageants, ce qui amène l’État de Côte d’Ivoire à la reconnaître comme structure d’utilité publique par la signature d’une première convention en date du 20 février 1974, puis d’une seconde, signée le 4 avril 1992.
La DGEM a aujourd’hui pour missions de :

  • définir et mettre en œuvre la politique éducative conformément à la vision de
    l’église protestante méthodiste unie de Côte d’Ivoire
  • concevoir tous les projets de développement des écoles méthodistes
    ƒ assurer le recrutement, la formation et la gestion du personnel de toutes les
    catégories professionnelles
  • élaborer et exécuter annuellement le budget
  • représenter l’Église partout où sont traités les problèmes d’éducation, etc.
  • créer des manuels de culture religieuse
  • élever le témoignage chrétien du personnel au moyen de retraites spirituelles, de
    l’animation de groupes de prière et de sessions bibliques
  • exhorter et encourager enseignants et élèves au travail dans l’honnêteté, la
    persévérance et l’effort.

III/ Organisation Administrative
La direction Générale des Ecoles Méthodistes (DGEM) est une entreprise dont la structure comprend :

III.1 Un conseil d’éducation et formation
Il est composé de membres de droit et de membres nommés. Il définit la politique d’éducation de l’église, se prononce sur l’ensemble des questions intéressant l’organisation et le fonctionnement pédagogique, administratif et financier de l’enseignement méthodiste.

III.2 Un organe de direction

  • III.2.1 La direction générale
    Elle est composée’ :

III.2.2 Trois directions techniques :
la direction des affaires administratives et financière (DAAF)
la direction de la pédagogie et de l’animation culturelle (DPAC)
la direction des projets et des investissements (DPI)
A ces directions, il faut ajouter nos entités :

7 établissements secondaires
1 pensionnat méthodiste des filles d’Anyama (PMFA) dans la zone d’Abidjan
42 écoles primaires
9 écoles préscolaires